Comment planifier ses menus ?

L’éternelle question du “Qu’est-ce qu’on mange ce soir ?” est une épine dans le pied évidente pour nombre d’entre nous. C’est pourquoi, de l’observation de ce constat, nous avons dégagé 8 avantages principaux à la planification des menus hebdomadaire :

  1. Limiter le gaspillage alimentaire
  2. Économies d’argent
  3. Gain de temps
  4. Tout le monde y trouve son compte
  5. Des repas plus variés
  6. Des soirées moins surchargées
  7. Déléguer la préparation
  8. Moins de stress

Vous êtes convaincus? Bien entendu!  Dès lors, la question qui vous brûle les lèvres est “OK, c’est bien beau tout cela mais COMMENT va-t-on s’y prendre. Et oui, comment faire concrètement ? Comment planifier ses menus de façon optimale?

Notre réponse est qu’il n’y a pas de bonne ou de mauvaise méthode pour organiser les menus de la semaine. Simplement parce que, à partir du moment où l’on prend conscience que la programmation est bénéfique, il ne peut y avoir de mauvaise façon de s’y attaquer. Nous vous proposons ici quelques trucs et astuces. Découvrez les différents étapes que nous mettons en œuvre pour établir le menu hebdomadaire et vivre une semaine plus cool quand vient le soir et l’épreuve du repas.

Le panier de légumes

panier legumes

Pour démarrer, nous avons opté pour un système de panier de légume bio et local qui est proposé chaque semaine. De cette manière, nous avons la certitude de consommer des légumes de saison et cela permet également de varier les légumes. En effet, nous recevons chaque vendredi un email détaillant le contenu du prochain panier. En général c‘est un assortiment de 7 à 10 sortes de légumes de saison, avec un accent mis sur les légumes oubliés. Parfait pour découvrir des nouveaux légumes, cuisiner de nouveaux plats et ainsi varier les repas. Nous constituons donc nos repas à base des légumes que nous ne choisissons pas mais qui constituent une excellente borne d’achoppement pour l’élaboration des menus. Nous gagnons du temps car nous ne devons plus réfléchir au choix des légumes, nous devons pas vérifier si le légume est bien de saison et local, tout est fait pour nous !

Vérification de ce qui sera bientôt périmé

inventaire frigo

Ensuite, après la réception de notre email avec l’annonce du contenu du prochain panier, nous passons à la vérification de ce qu’il nous reste dans le garde-manger. On vérifie s’il reste des légumes du panier précédent, si d’autres ingrédients arrivent à leur date de péremption et on les note. De cette façon, on va tenir compte des forces en présence et les intégrer dans les recettes programmées pour la semaine à venir. Cela nous évite donc de les jeter à la poubelle. Moins de gaspillage et de l’argent épargné.

Consultation de l’agenda

Comment planifier ses menusTroisième étape : consultation de l’agenda. Pour garantir une bonne organisation, il est indispensable de consulter l’agenda de la semaine. C’est un axe essentiel de la planification des menus. Pourquoi ? Pour déterminer approximativement le temps à disposition de chaque soirée. Comme cela, nous allons décider du type de plat à programmer. Une soirée chargée due aux activités sportives prévues ? Il va falloir faire le taxi pour les enfants ? Grosse journée prévue au travail et on sait qu’on rentrera un peu plus fatigué que d’habitude ?

Une sortie en couple programmée et la baby-sitter qui vient garder les enfants? Faut-il prévoir un repas juste pour les enfants ou également pour la baby-sitter ? Dans ces cas de figure,  nous privilégierons un plat simple et vite préparé.

La soirée s’annonce plus calme ? Tous les membres de la maison seront présents et les tâches à effectuer ce soir là peuvent être reparties entre les parents ? Cette soirée se prête alors pour un plat un peu plus élaboré et qui prendra peut être un peu plus de temps.

Pour ces raisons, l’intégration du programme de la semaine est la base de la planification. Cette étape nécessite un moment plus calme dans la semaine. Chez nous c’est souvent le samedi après le petit déjeuner. Nous avons déjà reçu l’email avec le contenu du prochain panier, on connait donc la base de nos ingrédients et nous avons un moment libre. Nous ouvrons donc notre agenda, qui est chez nous un calendrier électronique partagé, un simple google agenda. Dans ce calendrier, nous avons créé une section “menu” bien distincte avec sa propre couleur pour ressortir à l’œil nu dans la jungle des rendez-vous.

Récolte des idées de repas

Quatrième étape cruciale dans la planification du menu de la semaine : le choix des repas. Au début, cela peut sembler difficile voire pénible de se poser et de réfléchir à tous les repas de la semaine. En réalité, ce n’est pas très compliqué et les idées viennent plus vite qu’on ne le pense. Il faut, comme en toutes choses, juste mettre le pied à l’étrier.

Nous prenons le premier légume du panier et allons dans notre bibliothèque de recettes. Cela peut être un classeur, des livres de cuisine ou tout autre coffre fort rassemblant toutes les recettes favorites. Notre collection de recette est conservée sur https://www.menuhebdo.com/

menu hebdo

Menu Hebdo permet de se constituer un carnet de recettes en important des recettes d’autres sites. On peut également chercher des recettes dans une base de données de tous les membres. Il suffit de liker la recette et elle se glisse dans son carnet personnel. Il y a même moyen de créer ses menus via un planificateur de la semaine.

menu hebdo carnet recettes

Pour trouver des idées de recettes, nous effectuons donc une recherche sur base d’un ingrédient ou d’un légume de notre panier. Soit dans notre carnet pour retrouver une recette testée et approuvée, soit dans la base de données pour trouver une nouvelle idée de recette à tester.  Il y a une multitude de recettes à disposition et il est donc presque impossible de ne pas trouver son bonheur.

Création du menu

Parlons maintenant de notre cinquième étape. Personnellement, nous n’utilisons pas le planificateur qui est à disposition. Dans un premier temps, nous avions essayé mais, finalement, il nous est plus simple de retrouver le menu directement dans notre agenda. Direction le google agenda où nous créons un événement au jour sélectionné. Dans la catégorie “menu”, nous inscrivons l’intitulé du repas et dans le champs “Ajouter une description” ou “autres détails”,…  le lien de la recette choisie sur Menu hebdo ou un autre site de recettes. Ensuite, nous vérifions les ingrédients manquants pour la préparation et allons les noter sur notre liste de course. Nous répétons ces étapes pour chaque jour de la semaine. Le menu se rempli à fur et à mesure et la liste des courses dans le même temps.

Dernière astuce pour la rédaction du menu : dès que leur âge le permet, essayer d’intégrer les enfants au processus. S’ils ont choisi un ou plusieurs repas, ils seront moins enclins à rechigner à l’heure du repas s’ils ont été consultés lors de la planification.

Les courses

“Finalement” me direz-vous il n’y a plus qu’à… faire les courses. Nous avons opté pour un système de listes en ligne et partagées : la version gratuite de Todoist. La liste de course est disponible sur smartphone et mise à jour automatiquement à chaque action : ajout d’articles, achat effectif,… Il existe des tas d’applications de partage de listes et elles ne sont pas toutes payantes. Faites votre choix selon vos affinités et vos besoins. Grâce à cette liste partagée tout le monde peut faire les courses. La responsabilité ne revient plus à une seule personne.

Pour gagner du temps, nous concentrons l’épreuve des courses à une fois par semaine ce qui est tout à fait possible grâce à la planification du menu de la semaine. Une autre solution est de faire les courses en ligne et de les chercher au drive ce qui est encore plus efficace. On récupère les courses sans devoir parcourir les rayons dans le supermarché bondé. En plus, on évite les tentations car on se tient vraiment à sa liste établie.

En résumé

Pour conclure, notre planification tient en 6 étapes :

  1. Le panier de légumes qui est la base de notre planification.
  2. L’inventaire du frigo et des dates de péremption. Quels ingrédients privilégier afin d’éviter le gaspillage.
  3. L’agenda de la semaine. Consultation des activités programmées pour toute la famille. Cette étape va déterminer les choix de recettes.
  4. Récolte des idées repas en fonction du panier, des ingrédients et du programme plus ou moins chargé de chaque jour de la semaine.
  5. Création du/des menu(s) de la semaine. ==> Un repas planifié par jour.
  6. Faire les courses des ingrédients vraiment indispensables à la réalisation des recettes.

Nous suivons cet ordre qui nous correspond très bien. À vous, évidemment, de choisir la chronologie qui vous convient le mieux.

Les conseils à vous donner

Pour clôturer, ces quelques conseils. La planification est une habitude à installer qui nécessite une certaine discipline et cela ne se fait pas tout seul. La bonne nouvelle c’est que les bonnes habitudes s’installent en moins de temps qu’il n’en faut pour se débarrasser des mauvaises. Au début, placez un rendez-vous hebdomadaire dans votre agenda pour la planification des menus. Cela deviendra très rapidement un automatisme. Votre planification du menu prendra peut être un peu de temps au début mais votre efficacité ira crescendo. Vous allez prendre une demie heure pour la création du menu et de la liste des courses mais gagner quelques heures sur la semaine. Nous avons ici exposé notre manière de faire. Évidemment, ce sont des exemples, pas des consignes. Vous n’aimez pas les applications sur votre smartphone ? Optez pour une liste de course sur papier. Vous préférez un agenda papier au digital ? Pas de soucis, l’organisation restera la même. A vous de prendre ce qui vous semble utile et adapter à votre organisation et fonctionnement si nécessaire.

Dernière chose, vous n’aimez peut être pas l’idée de se fixer un menu complet pour la semaine car vous avez l’impression de perdre en spontanéité. En réalité rien ne vous empêche de garder un peu de flexibilité. Vous pouvez tout à fait intervertir les repas de deux jours si, au final, le repas prévu ce jour ne vous inspire pas. Il y a un imprévu et le plat prévu ne sera pas cuisiné ? Remettez ce repas à une autre date ou gardez le pour la semaine qui suit ou décalez tout le planning d’un jour. Vous pouvez aussi laisser un jour libre sans menu planifié. Le vendredi soir par exemple et là vous prévoyez apéro et “buffet des restes” pour démarrer le week-end de manière sereine. La clé de la réussite pour garder de la flexibilité et de la sérénité est justement d’avoir une bonne base d’organisation. Il est beaucoup plus simple d’improviser si tout est organisé !

Et vous, comment faites-vous ? Planifiez-vous votre menu pour la semaine ?

Commentaires

  1. Degroote Marie Répondre

    Waaw! Super Katja pour cet article. Il est bien détaillé et résumé en même temps.
    J’aime aussi beaucoup les images qui accompagnent. C’est joliment écrit et illustré.
    Ce blog est une vraie réussite. Il est inspirant.
    Félicitations à vous deux (c’est génial de développer ce projet en couple. Vous avez beaucoup de chance!)

    Je me suis inscrite aux newsletters et j’ai hâte de vous lire.

    A plus!

    Marie (Poppins)

    • Katja & Thierry Répondre

      Merci Marie, ton commentaire nous motive encore plus !

Laisser une réponse

Votre adresse mail ne sera pas publiée.