Aujourd’hui est un cadeau – Entretien avec Gilles Wiernik

Gilles Wiernik, Papa où t’es ?

Gilles Wiernik

Gilles Wiernik a 52 ans. Heureux époux de Séverine, il est le papa de 3 garçons. Solal qui a 13 ans, Vadim et Orion, les jumeaux qui ont 11 ans.

Une famille bien remplie, c’est du sport. 3 garçons à la maison, plus lui. Séverine est la seule femme au milieu de ces 4 hommes.

Gilles est le fondateur de la School of speech, l’école de la prise de parole en public. Une école qui se trouve à Bruxelles mais qui travaille dans toute la francophonie. Et en plus, dans d’autres langues. Il vient du monde de la scène, l’opéra, le théâtre.

La scène est un monde qu’il connaît très bien et qu’il adore. La vie lui a donc montré le chemin pour utiliser ces techniques de scène pour les transposer au monde des entreprises, des entrepreneurs et des organisations. Qu’elles soient petites, moyennes ou grandes. Ses services sont très utiles aux avocats, aux coachs, … à toutes les personnes qui prennent la parole en public. Tous ceux pour qui la prise de parole est un élément important dans le développement professionnel et/ou personnel.

prise de parole

Je hais les trucs et astuces. Je préfère les outils.

Heureux Tout Simplement : Quand on parle de voix, on parle de chant, de théâtre, on parle de speech. Cela peut revêtir plusieurs acceptions. La prise de parole, le simple fait de parler, si on va à l’origine du mot. On sait que la communication dans un couple, dans une famille, c’est super important. Avoir 3 enfants très rapprochés dont des jumeaux, ce n’est pas facile tous les jours.

Comment ces techniques de communication, ces techniques de prise de parole te viennent en aide dans ta vie de famille au quotidien ?

Aurais-tu une astuce à nous conseiller dans la communication avec les enfants ? Comment leur faire passer un message que ce soit aux enfants ou à son partenaire ?

Gilles Wiernik : Séverine et moi sont tous les deux des êtres de parole. Elle est avocate et moi, je suis un acteur, un chanteur qui transmet ces outils pour la prise de parole. Donc, la parole, l’expression, le speech nous passionnent tous les deux.

Et comme les chiens ne font pas des chats, nos 3 enfants sont pour le coup des êtres très vocaux également. On a donc 5 grandes voix à la maison.

Nos enfants ont beaucoup d’énergie et nous les avons eus tous les 3 en moins de 2 ans. Cela a été et cela reste une expérience très enrichissante mais aussi un challenge. Nos enfants sont des êtres très communicants et donc, en plus, ils viennent aussi nous challenger. Chacun a sa personnalité très forte et j’ai l’impression qu’il y a 5 systèmes solaires dans la maison; il y a 5 univers. Et comment faire pour que ces 5 univers différents puissent s’accorder dans une certaine harmonie ?

365 jours parents – un full-time job

la famille

Gilles Wiernik : C’est un travail de chaque instant. C’est un travail qui me fait parfois m’arracher les cheveux. Bien que, comme vous pouvez le voir, il m’en reste plus beaucoup.  C’est un témoignage supplémentaire, s’il en fallait, que la vie n’a rien de binaire, rien n’est facile ou difficile. Les choses sont faciles et difficiles; délicieuses et insupportables; challengeantes et extraordinaires…

Je suis un petit peu en mal de donner des tips and tricks, des trucs et astuces. Parce que dans mon métier, quand les gens me demandent des trucs et astuces, je leur réponds que malheureusement je hais les trucs et astuces. Je suis un ennemi des trucs et astuces.

Les trucs ne sont pas universels

Gilles Wiernik : Pourquoi ? Parce que les trucs et astuces sont des recettes qu’il faut souvent appliquer de manière aveugle comme un copier/coller et ce quelle que soit la situation.

Par rapport à la prise de parole en public, il existe de nombreux trucs et astuces. Mais qui peuvent s’avérer très dangereux ce qu’ils peuvent mettre les gens dans la mouise.

L’exemple le plus flagrant est que l’on dit aux gens qu’il faut imaginer leur public nu, à poil. Quelle idiotie absolue ! Cela peut donner des cauchemars. Et ça dépend évidemment des gens qui sont en face de soi. En plus, cela peut complètement distraire du sujet. Je ne suis pas certain que ce genre de truc soit vraiment une bonne solution. Ou on leur dit aussi de regarder au milieu du front mais, quand on fait cela, on a juste l’impression que la personne qui nous parle n’est pas avec nous.

À bon artisan, point de mauvais outil

boite à outil

Gilles Wiernik : En lieu et place de trucs et astuces, je propose plutôt des outils. L’aspect outil est très intéressant car il fait référence à l’artisan. Et cet outil n’est rien si on ne sait pas comment l’utiliser, si on ne sait pas comment le mettre en œuvre. Mais quand on apprend à l’utiliser à bon escient, il permet de réaliser des choses extraordinaires.  Il va aussi permettre de pouvoir s’adapter à un maximum de situations. Pas à toutes les situations mais à la majorité d’entre elles. Chaque outil sera différent et aura son utilité. Et le but c’est de développer une trousse à outils qui va permettre d’évoluer et de pouvoir envisager toutes les situations avec beaucoup de sérénité.

Je ne sais pas si vous êtes d’accord avec moi mais je pense qu’avec les enfants on peut utiliser des tas de techniques, des tas d’outils. Il y en a qui marchent et d’autres moins. Mais on peut au fur et à mesure les utiliser en fonction des situations. Que ce soit pour apaiser la communication ou sortir des conflits.

Tenir bon

Il est très intéressant avec le temps de voir avec le recul et les années que toutes les techniques qu’on a mises en place portent leurs fruits après un certain temps. Et donc on ne peut que se féliciter d’avoir été au bout de la démarche. Qu’est-ce qu’on en a bavé. Qu’est-ce qu’on a souffert pour mettre en place ces techniques, ces outils mais, après coup, on se rend compte que ça valait vraiment la peine.

Heureux Tout Simplement : Est ce que tu es d’accord Gilles pour dire que ces outils, ils vont fonctionner différemment en fonction des personnes ? Tel outil fonctionne avec telle personne dans telle situation et peut être pas avec une autre personne et que donc il va falloir tester dans le temps et en fonction des caractères ?

Gilles Wiernik :  Exact ! Ce qui est important à ce moment-là c’est le dialogue. Il faut prendre le temps de dialoguer. Et, avec le temps, je prends de plus en plus le temps de dialoguer SÉPARÉMENT avec chacun de mes enfants car je constate que ces échanges sont des instants de grande qualité. Ces moments privilégiés sont du pur bonheur que j’apprécie en tant que papa. Il faut pour ce faire s’organiser et prendre le temps pour y arriver.  

Heureux Tout Simplement : C’est comparable aux « moments de qualités », un des 5 langages de l’amour, non ?

Il est illusoire d’essayer de faire passer un message aux 3 enfants en même temps parce qu’il y a beaucoup moins de chances que celui-ci soit percutant et passe auprès d’eux. Tu es d’accord ?

Le « Parler entre tous »

Gilles Wiernik : Oui, tout à fait. Et cela nous amène un rituel un peu sacré que nous avons instauré au sein de la famille. Lorsqu’une réunion familiale s’impose elle peut être demandée par n’importe quel membre de la famille. Et cette réunion de famille (« de crise », « urgente ») a été intitulée à l’époque par un ou tous les enfants, (je ne me rappelle plus très bien) le « parler entre tous« .

Lors de cette réunion, on sait qu’on va évoquer des sujets chauds. Le rituel qui est mis en place est très rigoureux : avec un bol tibétain, un GONG et chacun prend la parole à tour de rôle. Celui qui détient le bâton de parole a le droit s’exprimer.

Cet article pourrait aussi vous intéresser : Pourquoi et comment faire un conseil de famille ?

Cercles restauratifs – communication non-violente

communication non-violente

Nous sommes amenés à tester sans cesse de nouveaux outils et notamment ceux qui sont utilisés dans les cercles restauratifs. Ces outils de communication non-violentes (CNV) de Marshall Rosenberg, sont notamment utilisés au Rwanda pour recréer du lien là où cela semble complètement impossible.

J’essaie, au niveau de la famille, d’utiliser certains gestes, certains codes pour ne pas rentrer dans l’accusation, dans un débat stérile, dans le « c’est moi qui ai raison et toi qui as tort ». Pour éviter le discours autoritaire.

Tout ceci est donc très intéressant et il se passe des choses très importantes dans ces « PARLER ENTRE TOUS ». On se rend d’ailleurs très vite compte dans les jours qui suivent les semaines que ces réunions créent des transformations utiles pour la famille. Elles créent des liens qui améliorent le « vivre-ensemble »

Heureux Tout Simplement : Rien n’est jamais acquis mais on progresse grâce à ces vrais moments d’échange, non ?

Il n’y a pas de honte à se faire aider

oder demander de l'aide

Gilles Wiernik : C’est clair. Mais nous progresson et nous tenons aussi grâce à des aides, de l’accompagnement. Il y a eu des moments où Séverine et moi, on n’en pouvait plus. On en perdait tellement notre latin qu’à un certain moment, on a décidé de faire appel à des coachs spécialisés dans l’accompagnement. Plus récemment, nous avons fait appel à un coach extraordinaire spécialisé dans les relations parents-adolescents. Voilà, suivre des formations, suivre des séminaires, se faire accompagner par des coachs, tous les moyens sont à prendre en considération et ont leur importance.

Heureux Tout Simplement : C’est très important et ce qui est très intéressant à constater chez toi Gilles, c’est que vous avez fait le pas. Vous êtes sortis de ce sentiment de culpabilité. Pour faire appel à des spécialistes il faut accepter qu’on n’ait pas toutes les réponses. On a beau être parents, on n’est pas toujours préparés à faire face à ces interrogations de parents. Faire cet aveu d’impuissance n’est pas chose aisée. Il faut avoir le déclic de se dire : « ce n’est pas parce que je fais appel à un ou plusieurs spécialistes que je ne suis pas un bon père ou une bonne mère ». Tout le monde n’a pas le courage de franchir ce pas.

Il faut se dire, on fait de notre mieux mais parfois ce n’est pas assez et on peut se faire accompagner.

Même si on fait de notre mieux, ce n’est pas pour autant qu’on fait bien !

Gilles Wiernik : En effet. Même si on fait de notre mieux, ce n’est pas pour cela qu’on fait bien. On fait comme on peut.  Mais à certains moments on peut être complètement largué. C’est aussi pour cette raison que le métier de parent est sans doute le métier le plus difficile au monde et également le plus beau.

En tant qu’entrepreneur, on se rend compte que la gestion de sa famille et sans doute l’entreprise la plus compliquée de notre vie et en même temps, c’est le seul métier que l’on a jamais appris à exercer. On ne l’apprend qu’en le vivant.

Il y toujours des personnes qui pensent être de bon conseil et veulent t’aider en te donnant des recommandations mais chaque cas étant tellement différent que ça s’assimile plutôt à de l’ingérence. Il est clair qu’il est impossible d’étudier, de prévoir quel va être l’apprentissage pour être un bon père. D’un autre côté, qu’est-ce que ce serait génial de trouver le moyen d’apprendre à être parent AVANT.

Heureux Tout Simplement : C’est la chanson de Stromae : « tout le monde sait comment on fait des bébés mais personne sait comment on fait des papas » 😉

Gilles Wiernik : Exactement !

Heureux Tout Simplement : On dit toujours qu’on ne reçoit pas le mode d’emploi quand on va chercher les enfants à la maternité. On n’est pas assez préparé à la difficulté que cela représente. Il y a la douceur et la douleur. On n’est pas assez conscient à quel point le mélange est détonnant.

Mais on reste positif. On fait de son mieux et, si on se rend compte qu’on n’y arrive pas, il n’y a pas de honte à faire appel à des spécialistes, à se faire accompagner. C’est un message important que tous les parents devraient recevoir.

Du temps pour soi, pour notre couple

Gilles Wiernik : En outre, pour revenir sur la culpabilité et le fait de déculpabiliser, je me rends compte à quel point Séverine et moi, on a toujours mis un point d’honneur depuis le début, depuis l’arrivée des garçons, à se réserver des moments à deux. Cela comporte plusieurs avantages. Nous passons des moments de qualité en couple et les enfants trouvent de l’autonomie chez des amis ou dans la famille. Le tout permet de sortir de ce rôle de parent, de ce maelström familial.

Lisez aussi l’article Passer du temps de qualité en couple. Pourquoi est-ce important ?

Farniente mais pas que ça

passer du temps de qualité en couple

Ces moments à deux nous ont permis de nous retrouver. Soit pour prendre des vacances à ne rien faire et à juste profiter de l’air du temps, soit pour se former et s’inscrire à des séminaires de développement personnel à deux. Des séminaires comme celui de Tony Robbins par exemple. Quand nous avons assisté au premier séminaire de Tony Robbins, nous n’avions pas dormi une nuit entière depuis probablement 3 ans. J’exagère à peine 😉. Nous étions à l’époque dans les pires conditions imaginables pour suivre une formation pareille. 4 jours non-stop de l’aube jusqu’à 1h du matin. C’est super éreintant et pourtant, nous sommes ressortis de là avec l’énergie de nos 18 ans.

Pourquoi attendre ?

Heureux Tout Simplement : Tu soulignes ici un autre aspect qui est très intéressant. Beaucoup de gens attendent et attendent des mois, voire des années avant de se dire qu’il est possible de confier ses enfants. Quand vais-je prendre du temps pour moi ? J’attendrai que les enfants aient 5 ans, qu’il soit plus grand ou bien tout simplement que les enfants quittent la maison. On oublie à quel point il est primordial de prendre soin de soi, de soigner sa relation, son couple.

Et donc, tant qu’on n’envisage pas les possibilités, plus rien n’est jamais possible. A partir du moment où on commence à chercher des solutions, celles-ci se présentent tout naturellement à nous. Et ce n’est pas parce qu’on confie nos enfants de temps à autre qu’on est de mauvais parents. Au contraire, on profite de ces instants (seuls ou en couple) pour se requinquer et encore être plus présents pour ses enfants. On oublie également à quel point ces « séparations temporaires » font du bien aussi aux enfants. Nos filles nous demandent parfois avec insistance : « c’est quand votre prochain séminaire » ?

Ne pas penser pour nos enfants

Gilles Wiernik : Idem pour nous, on se rencontre aussi de notre côté que nos enfants n’attendent qu’une chose… C’est la fête pour eux quand on sort deux jours d’affilée.

Heureux Tout Simplement : Mais encore une fois, tant qu’on n’a pas tourné le bouton, on se construit des murailles… On pense pour nos enfants.

Gilles Wiernik : Exactement, et ça aussi c’est, d’une manière ou d’une autre, de l’ingérence. C’est quelque chose dont il est bon de se rappeler. C’est vrai que nous, ça a l’air d’être votre cas également, nous mettons un point d’honneur à faire des séminaires de développement personnel ensemble. Ce sont des éléments fondateurs d’une relation de couple très forte qui permet d’être unis. Ainsi on arrive à faire face à beaucoup de tensions et d’affronter la difficulté d’être parents ensemble. Le fait de partager des valeurs en couple se révèle être un ciment au niveau de la relation du couple et aussi de la relation parents-enfants.

Heureux Tout Simplement : Merci Gilles, c’était super intéressant. Nous aimerions terminer en te demandant de partager avec nous une citation qui illustrerait bien notre interview ou ton état d’esprit par rapport à la famille, ton leitmotiv actuel ?

OSER LE SILENCE

Gilles Wiernik : le silence est d'or

Gilles Wiernik : J’ai une citation que j’aime par-dessus tout. Mais avant de vous la citer, il y a un élément que j’appelle outil, et non truc ou astuce, que je voudrais proposer aux parents qui nous écoutent. À  tout le monde d’ailleurs, je propose, lorsqu’on a un désir de communication plus profond, plus intense, D’OSER le vide, D’OSER le silence.

Le silence est d’or, la parole est d’argent

Quand on pose une question à un enfant avec une voix calme et sereine et qu’on laisse du silence, il peut se passer des choses. Il peut se passer longtemps avant que l’enfant n’émerge avec quelque chose. Et souvent, notre tendance est de combler ce silence parce qu’on fuit le silence. On en a peur. Oser ce moment de vide est parfois super instructif. Il nous permet d’être dans l’instant, en fait. Et parfois, on reste dans le silence et c’est OK aussi. Partager un moment de silence avec son enfant, cela a quelque chose de très précieux. On peut être ensemble et ne rien devoir se dire.

Ce qui nous amène à la citation, en anglais :

“Yesterday is history, tomorrow is a mystery and today is a gift. That is why we call it present “

Bill Keane

Traduction : Hier c’est l’histoire, c’est le passé. Demain, le futur, est un mystère et aujourd’hui est un cadeau. C’est pour ça qu’on l’appelle présent.

Cette citation nous dit donc que cet instant présent, quoi qu’il se passe, est ce qu’il y a de plus précieux au monde. Peu importe les difficultés, les obstacles, le plus important, c’est le chemin. Malgré tous nos objectifs, nos projets et notre volonté de développement personnel, l’objectif c’est d’être ici et maintenant.

Conclusion

Merci à Gilles Wiernik pour son authenticité. Il nous a amené sur des chemins que nous n’avions pas imaginé explorer.

En guise de conclusion, il nous rappelle que la voix, la parole, cet instrument que nous avons au milieu de notre gorge et qu’on utilise depuis notre venue au monde est l’outil le plus absolu et le plus précieux. La voix est en connexion directe avec le cœur.

Parmi ses partages, nous avons été particulièrement sensibles aux témoignages sur le développement personnel en couple, les « parler entre tous », les moments privilégiés avec ses garçons. Sa franchise en ce qui concerne les accompagnements qui les ont aidés à traverser des situations dans lesquelles ils se sentaient perdus, dépassés.

Tous ces conseils sont faciles à mettre en place et peuvent vraiment aider. Ce que nous retenons surtout c’est qu’on ne peut pas trouver des solutions tant qu’on n’a pas commencé à envisager qu’elles sont possibles et qu’elles existent. Elles ne se présentent qu’à partir du moment où on ouvre les yeux pour les accueillir. Et vous, gardez-vous les yeux ouverts ?

Laisser une réponse

Votre adresse mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d bloggers like this: