Pourquoi et comment faire un conseil de famille ?

Le conseil de famille est un excellent outil de communication ! Et comme nous sommes convaincus que la communication est la base d’une meilleure ambiance dans la famille, nous voulons vous parler de cet outil ultra efficace.

Dans une famille, les conflits et problèmes sont presque toujours liés à une mauvaise communication ou carrément à un absence de communication. Résultat de courses : beaucoup de malentendus et de frustrations.

Et si on vous disait que vous allez retrouver une ambiance de sérénité dans la famille avec une bonne communication ? Pour que chacun se sente mieux et à sa place. Pour que l’entraide et la compréhension mutuelle soit optimale.

Ça donne envie, non ? Alors découvrons ci-dessous pourquoi et comment faire un conseil de famille et installer une bonne communication sous votre toit !

C’est quoi un conseil de famille ?

Le conseil de famille est un moment réservé à la famille. Il s’agit tout simplement d’un moment pendant lequel tous les membres de la famille se réunissent pour parler d’un ou plusieurs sujets. Il permet de faire le point sur les choses qui vont bien et celles qui doivent être améliorées.

Le conseil de famille est également un excellent moyen pour mettre en place des nouvelles règles et routines. C’est un outil idéal pour discuter et pour trouver des solutions tous ensemble.

Les avantages du conseil de famille

Apaiser le quotidien

prendre du temps pour soi pour retrouver la motivation

Nous subissons souvent les tensions du quotidien car nous ne prenons pas le temps d’échanger. Toutes ces petites choses qui nous énervent et que nous gardons pour nous. Jusqu’au jour où l’on explose !

Prenez par exemple les chaussures qui ne sont pas rangées et qui trainent dans l’entrée. Chez nous par exemple, nous avons un rangement super facile et quand même, rien à faire, nos filles laissent trainer les chaussures. Et nous, nous trébuchons et risquons la chute.

Ceci pourrait par exemple être un sujet à aborder lors d’un conseil de famille. Rien que le fait d’en parler et de poser le problème fait du bien. Chez les enfants il y aura une prise de conscience et ce sera clairement déjà la première étape vers une amélioration. Qui sait, peut être n’aurons-nous plus jamais de chaussures qui trainent ? L’espoir fait vivre, non ? 😉

Trouver des solutions pour les problèmes récurrents

La gestion des écrans et typiquement un sujet qui peut être source de discussion et de frustration dans une famille. Ou encore la participation des enfants aux tâches ménagères. Se réunir pour en parler permet donc de trouver des compromis qui conviennent à toute la famille. Chacun est impliqué et donc disposé à trouver les solutions et à les respecter.

Vous pouvez par exemple décider du temps d’écran autorisé par enfant et par semaine. Vous allez en discuter et fixer les règles ensemble. Peut être allez-vous accorder un peu plus de temps qu’actuellement et donc faire un pas en direction de votre enfant. Lui en revanche sera content car il aura peut-être moins que souhaité initialement mais toujours plus qu’aujourd’hui. C’est ça le compromis !

Renforcer l’autonomie des enfants

Comme chacun peut s’exprimer pendant le conseil de famille et que tout le monde écoute celui qui parle, il n’y a pas de différence entre les parents et les enfants. L’enfant se sent donc écouté et respecté ce qui va renforcer sa confiance en lui.

Il va donc proposer des solutions lui-même et automatiquement gagner en autonomie. Ceci permet aussi aux parents d’accepter que l’enfant grandit. Parfois, nous avons tendance à vouloir protéger nos enfants et ne réalisons pas qu’il sont déjà prêts à faire plus qu’on ne les en pense capables.

Révéler la créativité des enfants

avoir une idée

N’oublions Jamais : il ne faut pas se limiter à une seule solution pour un problème. Il en existe toujours plusieurs. En tant qu’adulte, nous sommes parfois un peu “déformés”. Nous campons dans nos habitudes et nous n’envisageons pas forcément une autre manière de faire. Nous avons été éduqués d’une certaine manière et nous avons grandit en faisant certaines choses d’une certaine manière.

Mais nos enfants sont encore “innocents”. Ils ne se mettent pas de limites car selon eux tout est possible ! Et c’est une force qu’il faut exploiter.

Vous risquez d’être surpris par les solutions qu’ils peuvent inventer. Parfois, vous allez même les trouver irréalisables. Mais pourquoi ne pas leur donner une chance ? Trouvez un accord pour tester la solution proposée par votre enfant. Et, si nécessaire, vous pouvez toujours adapter ou rectifier.

Comment faire concrètement le conseil de famille ?

Meilleur moment

Il n’y a pas de règle fixe. Choisissez un moment en fonction de la disponibilité des membres de votre famille.

Mais, idéalement, trouvez un moment détendu sans aucune pression. Le but est quand même de passer un bon moment ensemble. Pourquoi pas le faire en mangeant un gouter ? Ou juste après le petit déjeuner du dimanche ?

A quelle fréquence ?

7 mauvaises habitudes qui vous font perdre du temps

Ici non plus, pas de règle fixe. Tout dépend des besoins de votre famille et du moment.

Vous pouvez faire le conseil de famille chaque semaine pour parcourir le planning des jours à venir. Ou une fois par mois si vous préférez. Ou encore ponctuellement, quand des évènements spécifiques se présentent. Par exemple, quand vous voulez revoir l’organisation. Au moment de la rentrée et/ou en début d’année, quand vous avez un problème à régler comme les temps d’écrans ou encore quand vous préparez un projet familial comme les vacances.

A vous de choisir ce qui vous convient le mieux !

A partir de quel âge ?

Nous conseillons que l’ainé ait au moins 5 ans. Il n’y a aucune objection à intégrer les éventuels frères et sœurs plus jeunes. Ils vont d’ailleurs grandir avec cette habitude et profiter de cette “communion” familiale. Simplement, acceptez l’idée que les plus jeunes ne tiendront peut être pas en place pendant tout le conseil de famille. Ils s’en viendront et s’en iront peut-être. Et ce n’est pas grave !

Combien de temps dure le conseil de famille ?

gain de temps désencombrement

Nous conseillons de ne pas dépasser les 15 – 20 minutes. Cette durée de concentration est déjà assez considérable pour certains enfants. Évidemment, en grandissant, les enfants auront plus de facilité à tenir plus de temps si nécessaire.

Il vaut mieux discuter de moins de sujets et faire plus souvent des conseils que d’essayer de discuter de beaucoup de choses et de faire durer la réunion.

Quels thèmes aborder ?

Il n’y a pas de limites ! Tout ce qui concerne la famille et demande l’implication de tous les membres peut être discuté.

Voici quelques pistes mais nous vous laissons seul juge :

Quelques conseils

Nous espérons que vous aurez envie de tester cet outil de communication en famille. Avant de vous lancer dans votre premier conseil de famille, voici quelques conseils pour un bon déroulement.

Commencer et terminer sur une note positive

Le but est évidemment que tout le monde apprécie ce moment et que tout le monde ait envie de recommencer. Maintenez donc vraiment cet esprit positif tout au long de la réunion.

Pour démarrer sur une note positive, vous pouvez par exemple partager à tour de rôle un moment apprécié de la semaine ou une chose dont vous êtes fier.

Et pour terminer, remerciez simplement tout les membres pour leur participation.

Le bâton de parole

L’idée est de respecter la personne qui parle et la laisser aller au bout de sa pensée, sans interruption. Pour ceci, choisissez un bâton de parole. Le détenteur du bâton a le super pouvoir : il monopolise la parole. Quand il a terminé, il transmet le bâton à la personne suivante et ainsi de suite.

Chez nous le bâton de parole est une simple cuiller en bois ! Mais vous pouvez bien sûr fabriquer un bâton avec les enfants. Ceci fera une activité idéale pour un week-end pluvieux !

Prise de note

Comme dans un réunion “professionnelle”, vous pouvez prendre note de vos échanges. Ce faisant, vous aurez une trace de ce qui a été décidé ce jour là.

Si votre enfant est assez grand, il pourra pendre des notes. Il se sentira responsabilisé. Si tel n’est pas le cas, ça peut aussi être un parent. Et pourquoi ne pas rajouter des dessins pour les plus jeunes ? Un dessin vaut mieux qu’un long discours, n’est-ce pas ?

L’engagement

Pour des grandes décisions, vous pouvez acter votre engagement en signant le rapport du conseil du jour. Chaque membre de la famille le signera à son tour. Cette solennité constituera un gage de respect et d’engagement.

La préparation

Pour un bon déroulement, réfléchissez des points à aborder à l’avance . Vous pouvez aussi demander aux enfants la veille du conseil de famille s’ils ont des choses à discuter.

Si votre conseil n’est pas périodique (e.g. tous les dimanches après le petit déjeuner), prévenez alors tout le monde la veille. Dans ce cas, tout le monde est prévenu et peut se préparer.

Éviter le “tribunal”

Le but du conseil de famille est d’améliorer la communication en famille et d’installer un climat de sérénité. Évitez donc à tout prix que ce moment se transforme en “tribunal” où l’on règle les comptes. Faites en sorte que tout se déroule dans la bienveillance. Pour rappel : commencez et terminez sur une note positive. Et gardez cette attitude positive pendant toute la durée de la réunion !

Conclusion

Vous l’avez compris, beaucoup de tensions et de stress dans la famille trouvent leur origine dans une mauvaise communication. C’est dans ce but que nous utilisons cet outil formidable qu’est le conseil de famille. Vous aussi, partagez ce moment en famille pendant lequel vous pourrez échanger et décider ensemble des choses à mettre ne place. Chaque membre n’en sera que plus concerné et plus impliqué par la suite.

Nous vous souhaitons de réaliser de nombreux conseils et ce faisant, d’améliorer la communication au sein de la famille !

Dites-nous : quand faites-vous votre premier conseil ? Êtes-vous déjà adeptes ? Laissez-nous un commentaire en dessous de l’article !

Laisser une réponse

Votre adresse mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :