La charge mentale : penser à tout, pour tous, tout le temps

#01 – La charge mentale : penser à tout, tout le temps, pour tous 365 jours parents

   Episode # 01 – La charge mentale : penser à tout, pour tous, tout le temps Fatigué en permanence, voire épuisé ? Ton cerveau n’est jamais au repos mais au contraire toujours occupé à penser à tout ce qui y a à faire à la maison, pour la famille, pour le travail ? Alors, tu es sûrement concerné par la charge mentale. Dans cet épisode nous expliquons ce que signifie ce terme, donnons des exemples concrets issus de notre vie et parlons des conséquences. Pour une version écrite, rendez-vous sur notre site  https://heureuxtoutsimplement.com/la-charge-mentale/ Abonne-toi et laisse un avis Tu as aimé ce podcast ? Alors abonne-toi pour te tenir au courant des prochains épisodes.  Si tu veux aider à faire connaitre notre podcast, laisse une note 5 étoiles et écris un avis. Ou partage l’épisode. C’est gratuit et cela nous aide vraiment à faire connaitre 365 jours parents. Merci !

Vous vous sentez fatigué en permanence, voire épuisé ? Votre cerveau n’est jamais en repos mais au contraire occupé à penser tout le temps à tout ce qui y a à faire à la maison, pour la famille, pour le travail ?

Alors vous êtes sûrement concerné par la charge mentale.

Dans cet article nous voulons expliquer ce que signifie ce terme, donner des exemples concrets issus de notre vie et parler des conséquences.

C’est quoi la charge mentale ?

Ce terme est composé de deux mots : la charge et le mental. Une charge est donc un poids à supporter, quelque chose qui pèse. Et quand le mental est chargé, l’esprit est encombré. Il y a donc une fatigue psychique qui s’installe. La définition de Wikipedia fait surtout référence à une charge mentale “ménagère” ou domestique mais cela nous semble un peu réducteur car cela prend plusieurs directions.

Quand on parle de charge mentale, il faut s’imaginer qu’on n’est pas au même endroit physiquement et mentalement. Qu’entendons-nous par là ? Imaginez que vous êtes dans une réunion au travail, mais que vous réfléchissez au repas du soir. Quand vous êtes occupés à cuisiner, vous pensez par contre aux tâches que vous devez réaliser au travail. Et quand vous êtes avec vos enfants, vous ne profitez pas de cet instant car vous pensez au linge qu’i faut encore ranger. Donc l’esprit et le corps ne se sont pas raccords.

En résumé, la charge mentale signifie d’avoir l’esprit tout le temps occupé, penser à tout ce qui reste à faire, tout le temps.

Est-ce que la charge mentale est un synonyme de journée chargée ?

procrastination règle de 2 minutes pour ne pas perdre de temps

Mais attention, ce n’est pas le simple fait d’avoir des journées bien remplies, non. La charge mentale n’est pas un synonyme d’une journée chargée !

La charge mentale est le fait de gérer les tâches mais aussi de devoir penser à les gérer.

Prenons un exemple criant : faire les courses. Il ne s’agit pas de faire les courses mais de penser à tout ce qui concerne cette tâche : veiller à ce qu’il faut acheter, faire la liste des courses, décider quand aller au supermarché, vérifier l’état des finances du mois,…

Donc il s’agit de supporter l’entière responsabilité liée à une tâche à effectuer pour le ménage. La personne qui gère l’organisation de la tâche porte la charge mentale et non la personne qui exécute la tâche. Bien évidemment, la même personne peut être responsable et exécutant de la tâche.

Exemple 1 : Gestion du linge

Chez nous, c’est Katja qui gère le linge à la maison. C’est donc elle qui est responsable et qui doit penser à différentes choses :

  • s’assurer qu’il y a du produit de lessive
  • lancer les machines en fonction des couleurs
  • décider du moment auquel il faut lancer une machine
  • faire sécher le linge
  • plier et ranger le linge

C’est donc Katja qui porte la charge mentale et Thierry qui en est libéré. Il participe éventuellement à la tâche en pliant ou rangeant le linge, mais il ne doit pas se préoccuper de l’organisation.

Exemple 2 : Gestion de l’activité extra-scolaire

Nos filles font du basket et c’est Thierry qui gère cette activité. Il porte la responsabilité totale de tout ce qui est lié à la pratique de ce sport :

  • inscription annuelle
  • paiement de l’affiliation
  • gestion des déplacements (entraînements, match,…) et aussi l’organisation avec les autres parents pour le co-voiturage
  • communication avec le coach

Ici, c’est donc Thierry qui porte la charge mentale. Katja sait qu’elle peut se reposer entièrement sur Thierry et qu’elle ne doit penser à rien en ce qui concerne le basket. Son esprit n’est pas encombré d’une charge mentale liée au sport, si ce n’est s’assurer que les maillots et chaussettes de basket soient lavés (mais ça, ça fait partie de la responsabilité du linge :))

Quelles sont les conséquences de la charge mentale ?

Fatigue

Les conséquences de cette charge mentale sont vicieuses. Étant donné que notre esprit est tout le temps occupé, on est clairement plus fatigué.

3 habitudes du matin pour être heureux - fatigue

Et si, même en prenant des pauses pour se détendre, on n’arrive pas à calmer son esprit car on continue à penser à tout ce qui reste à faire, il y a un problème. Nous espérons que vous réalisez à quel point il est important de prendre du temps pour soi. Ces moments de détente permettent de recharger ses batteries. Mais la charge mentale peut nous empêcher d’en profiter pleinement. Et par conséquence, le problème de la fatigue n’est pas résolu.

Procrastination

Quand on doit penser en amont à tout ce qu’il y a à faire pour une simple action, pour la réalisation d’une simple tâche, on n’a plus envie de la faire. Du coup, on va procrastiner, c’est à dire remettre à plus tard ce qu’on peut faire immédiatement. Nous ne nous lançons plus dans de nouveaux projets tant nous sommes, à l’avance, découragés par la perspective des actions à mener. On est épuisé, rien que d’y penser. Même si ce n’est pas compliqué.

Si vous voulez voir comment arrêter la procrastination et comment passer enfin à l’action, lisez cet article.

Burnout parental

Une des conséquences les plus lourdes de la charge mentale est le burnout parental, l’épuisement total lié au rôle de parent. C’est vraiment le stade ultime de la fatigue. En effet, on est au bout du rouleau et on ne sait plus comment s’en sortir.

Tensions dans le couple

tensions dans le couple

Souvent, il arrive qu’un membre du couple a l’impression qu’il fait tout dans la maison. Et il se peut même que l’autre partage le même sentiment. On peut donc clairement se retrouver dans une situation de stress. Il y a un déséquilibre qui se crée et un sentiment d’injustice peut apparaitre.

Tensions dans la vie de famille

En tant que parent nous perdons vite la patience quand nous sommes fatigués. Et quand nous n’avons plus de patience, nous sommes irritables et avons plus difficile à gérer les soirées après le travail et l’école. Nous avons juste envie de profiter d’un peu de calme et de mettre les enfants au lit. Mais il faut encore gérer le repas, les devoirs, les bains ou douches, etc.

Une autre conséquence de la fatigue liée à la charge mentale est que nous ne profitons pas réellement de nos enfants. Comme nous pensons en permanence à tout ce qui reste encore à faire, nous ne sommes pas dans le moment présent. Donc en lisant une histoire, en jouant un jeu ou simplement en discutant avec nos enfants, nous ne sommes pas vraiment avec eux. Notre esprit n’est pas présent. Il est déjà affairé aux tâches encore à accomplir.

La charge mentale : un phénomène réservé aux femmes ?

Les statistiques parlent

Selon les statistiques la charge mentale touche plus de femmes que d’hommes. En effet, selon une étude de l’Insee en 2010, 64% des tâches domestiques et 71% des tâches parentales sont prises en charge par les femmes .

Comme le constate si bien Christine Castelain Meunier, sociologue au CNRS : « Les femmes sont toujours associées à la famille, à l’éducation des enfants, à la reproduction … L’homme quant à lui à celui de la production. Même si les temps où la femme était exclusivement “au foyer” sont dépassés, elle garde la responsabilité “morale” du ménage. Et ce, bien souvent, en plus d’un emploi salarié. (source : Psychologies.com)

Lisez aussi l’article 2021, année de l’égalité de traitement entre Hommes et Femmes ?

Le congé de maternité

congé de maternité : le début de la charge mentale

La charge mentale se met en place ou se densifie pendant le congé de maternité de la maman. Elle est confrontée à une multitude de nouvelles choses à apprendre pour pouvoir répondre aux besoins de son bébé. Et comme papa retourne travailler rapidement, la maman est seule à la maison et gère le ménage et apprend la gestion des besoins de bébé.

Quand le congé de maternité prend fin, maman retourne travailler mais elle garde la responsabilité de la gestion des tâches parentales car c’est elle qui les connait aux mieux. Donc la femme se retrouve avec deux pleins temps à réaliser : son travail rémunéré et la gestion de la maison et des enfants.

Wonderwoman

La plupart des femmes essaient d’être parfaites : une mère parfaite, une épouse modèle et une gestionnaire irréprochable de la maison. STOP ! C’est un cocktail très dangereux ! Il faut accepter que c’est impossible. Et en plus, cette chasse au perfectionnisme ne laisse pas de place pour le conjoint dans la gestion du foyer.

girlboss

Sans s’en rendre compte, les femmes veulent garder la responsabilité de la gestion de la maison et des enfants. De peur que leur conjoint ne le fasse pas assez bien. Et donc c’est également une des raisons pour lesquelles les femmes gardent souvent cette charge mentale.

Conclusion

Dans cet article nous avons voulu expliquer ce que c’est la charge mentale. Nous avons voulu mettre des mots sur un problème qui est un problème de société. Avec quelques exemples clair, pour vous aider à l’identifier.

Il est important de prendre conscience de ce phénomène pour pouvoir s’attaquer au problème. Et pour y arriver, il est important que ce soient aussi bien les papas que les mamans qui en fassent le constat.

Alors, vous vous reconnaissez dans cette situation ? Vivez-vous, vous aussi cette charge mentale ? Est-ce qu’elle est partagée dans votre couple ou est-elle est encore exclusivement réservée à la maman ?

Faites-nous part de vos commentaires. C’est un sujet qui compte énormément pour nous et votre retour est n’en est que plus précieux.

Cet article vous a plu ?  Épinglez-le sur Pinterest pour le retrouver plus tard !

Commentaires

  1. Marie Jaaem Répondre

    En faire moins et mieux permet vraiment de diminuer la charge mentale et votre site y contribue pour beaucoup 😉

  2. Tatiana de Panda Productif Répondre

    Ah la charge mentale, on a beau faire, c’est difficile de la partager complètement je trouve. Même si mon mari m’aide beaucoup et qu’on partage beaucoup de choses dans les tâches, j’ai quand même l’impression que la charge mentale liée au quotidien, à la maison, aux enfants… est quand même en grande partie dans mon cerveau et pas dans le sien 😁😂😋 ! Lui il a une capacité à exécuter sans forcément prendre en charge l’organisation de la tâche alors que moi j’ai l’impression de devoir garder plein de choses en tête… D’où ma recherche d’astuces pour diminuer, partager, faire plus en moins de temps … pour m’alléger au quotidien ! Merci pour cet article qui montre bien la distinction entre organisation de la tâche (donc charge mentale) et l’exécution, c’est super intéressant et ça mets le doigts sur là où ça pêche souvent du coup 😊 !

  3. Vincent de L'épopée Ludique Répondre

    Merci pour cet article qui clarifie largement un sujet qu’on évoque désormais souvent sans bien le comprendre. Quel est votre conseil ? Se partager les tâches et gérer chacun les siennes à 100 % (mais en pleine conscience de la juste répartition faite) ou partager la charge mentale induite par chaque tâche ?

  4. Vero Répondre

    Vraiment intéressant. Vous mettez des mots sur les maux. C’est tellement ancré dans les croyances que la maman sait mieux ce qui se passe à la maison que la charge mentale lui revient d’office, même lorsque les tâches sont distribuées équitablement dans la réalisation. Pour ma part, j’ai trouvé la parade pour m’en déconnecter. Je ne culpabilise plus de partir me ressourcer quelques jours dans une activité qui me plaît. Je m’organise des “décharges” mentales ! 😄

  5. Magali Répondre

    Je note tout sur ma to do list sui m’accompagne je crois que c’est pour cela que ce n’est plus complètement de la charge mentale. Je ne suis pas pour le juste équilibre homme femme mais pour la répartition des tâches qui conviennent à chacun. J’aime faire le linge, je n’aime pas le repasser, il repasse. Je crois qu’une partie des colères sont évitées si il y a conscience de la tâche que fait l’autre et le respect de ce qui est fait. Je déteste quand ma fille fait tomber les piles de linge de son dressing et quand mon mari marche sur le sol avec ses chaussures sales après le nettoyage 😇

  6. Miren Répondre

    Ah la charge mentale! Merci pour cet article complet et précis, qui permet de vraiment mieux comprendre ce que c’est!

  7. Soraya Burgo Boufelliga Répondre

    La charge mentale, un thème qui me parle tellement. Cela me réconforte de savoir que je ne suis pas seule dans ce bateau. Quelques pistes pour s’en sortir, des to do list et déléguer et faire la responsabilité à sa cellule familiale aident à se décharger 😉

Laisser une réponse

Votre adresse mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :