Partage des tâches ménagères en famille : Pourquoi est-ce important ?

Qui fait le ménage chez vous à la maison ? Vous seul(e) ? Et vous vous énervez car vous estimez que votre partenaire ne fait pas assez ? Tout repose sur vos épaules ? Et si le partage des tâches ménagères en famille était la solution ?

Car oui, toute la famille peut participer à l’entretien de la maison. Il n’y a aucune raison que ce travail revienne uniquement à maman ou à papa ou aux deux ! Ce n’est pas une tâche qui incombe exclusivement aux parents. Les enfants peuvent aussi donner un coup de main, non ?

Dans cet article nous voulons vous montrer l’importance du partage des tâches ménagères en famille. Et bien sûr, comment y arriver que toute la famille y participe.

Cet article participe à l’événement interblogueur du blog J’apprends à être maman dans le cadre du sujet “Avant je pensais ça à propos des enfants et désormais…”. Car oui, avant nous pensions que le ménage était une affaire de partage entre parents. Mais désormais nous avant compris l’importance de l’intégration des enfants dans cette organisation !

Avant d’avoir compris l’importance du partage des tâches ménagères en famille

Nous avons cette fâcheuse tendance à être perfectionniste tous les deux. Et donc, nous pensions que pour que ce soit bien fait, il vaut mieux le faire nous-même. Résultat des courses, nous avons très difficile à déléguer. Et clairement les enfants étaient, selon nous, trop petits pour qu’on leur demande d’effectuer des tâches ménagères. Et notre perfectionnisme nous disait que de toute façon ce ne serait pas bien fait.

Mais vous voyez la problématique ? Si on fait tout nous même, ça prend beaucoup de temps. Et comment alors encore trouver des tranches de temps dans la journée pour prendre un moment de qualité avec nos enfants, un moment pour nous même ou pour notre couple ? Mission impossible.

Par conséquent, nous nous sentions épuisés. Nous étions aussi frustrés parce que nous ne faisions jamais ce que nous aimons faire. Au lieu de cela, nous courions après le temps, nous passions trop de temps à entretenir la maison et nous ne profitions pas de la vie.

L’importance du partage des tâches ménagères en famille

Après mûre réflexion, nous avons réalisé à quel point il est important de faire participer les enfants au ménage dès le plus jeune âge. Car cette participation renforce l’autonomie de vos enfants !

Et l’autonomie des enfants est très importante pour plusieurs raisons. Voici les 5 raisons principales répertoriés par le blog les super parents :

  1. Sentiment d’avoir du pouvoir sur sa vie, ne pas être obligé de tout subir
  2. Renforcement de l’estime de soi
  3. Sentiment d’importance et d’appartenance au sein de la famille ou tout autre groupe social
  4. Prendre l’assurance
  5. Se sentir utile
partage de tâches ménagères en famille

Mais l’autonomie de l’enfant n’est pas le seul avantage à les faire participer à l’entretien de la maison. L’autre très grand avantage est le gain de temps !

Contrairement à ce qu’on pourrait croire, ça va plus vite en intégrant les enfants au ménage que si on fait tout soi-même. Il faut passer par le stade “expliquer et montrer” et ensuite le laisser faire. Donc oui, au début vous allez prendre un peu de temps pour apprendre à vos enfants comment faire mais ensuite, c’est tout bénef. Voyez ça comme un investissement !

Comment faire alors ?

Vous avez compris, le but est de partager des tâches ménagères en famille pour donner de l’autonomie aux enfants et pour gagner du temps pour vous. Comment procéder alors ? Il faut déléguer. Et comment déléguer ? Voici les différentes étapes.

1. Choisir les tâches à déléguer

partage des tâches ménagères en famille

La première étape est de savoir ce que je peux déléguer à mon enfant. De quoi est-il réellement capable ?

Pour savoir quelle tâche l’enfant peut faire selon son âge vous pouvez consulter ce site. Bien évidemment ceci est juste un conseil et les critères vont varier en fonction de chaque enfant. Il ne faut donc pas suivre à la lettre mais s’en inspirer car c’est une bonne base pour démarrer. Vous verrez qu’un enfant peut participer dès 2 ans. D’ailleurs, le plus tôt il participe, le mieux c’est.

Mais nous conseillons aussi de tenir compte de ce qu’il aime faire. Demandez-lui ce qu’il a envie de faire. Vous risquez d’être surpris car souvent on pense pour lui mais votre enfant peut aimer une tâche que vous détestez et vice versa. La motivation est bien évidemment plus grande quand on fait quelque chose qu’on aime. Donnez lui donc ce qu’il a envie de faire.

2. Faire confiance

Il est important de faire confiance quand on délègue. C’est la que les perfectionnistes vont avoir des difficultés. Il va falloir prendre sur soi et lâcher prise. Montrez et exprimez à votre enfant que vous lui faites entièrement confiance pour la réalisation de la tâche.

3. Expliquer et montrer

preparation repas

Ici on rentre dans le concret. Nous allons vous expliquer le chemin à parcourir en partant d’un exemple vécu pendant le confinement. Les filles avaient préparé un pain toute seule. Super !

Mais quand Thierry voyait l’état du plan de travail il commençait à se sentir mal. Il ne voyait que la farine étalée sur ce plan de travail. Et directement il sortait déjà l’éponge pour procéder au nettoyage. Alors Katja l’arrêté. C’était le moment idéal pour expliquer aux filles que la préparation du pain ne s’arrête pas quand le pain est dans le four mais quand la cuisine est nettoyée.

Qu’est-ce qu’il a fait alors ? Il a demandé aux filles de bien écouter et observer. Il a montré comment il voulait que le plan de travail soit nettoyé. Il a procédé au nettoyage de la moitié du plan de travail en expliquant quel éponge prendre, quel produit et comment bien procéder.

4. Laisser expliquer et observer

Ensuite, Thierry a demandé aux filles de répéter ce qu’il a expliqué. Ainsi il pouvait voir si toutes les informations étaient bien enregistrées et réexpliquer si nécessaire. Et les filles ont procédé au nettoyage sur la deuxième partie du plan de travail qui était encore couvert de farine. Thierry pouvait bien les observer et voir si ses explications étaient bien claires.

5. Féliciter

féliciter

Cette étape est bien la plus importante. Il faut féliciter votre enfant pour sa réalisation. Même si vous êtes très exigeant et que vous trouvez que votre niveau de réalisation n’est pas encore atteint. Rien de plus normal ! Votre enfant vient, pour la première fois, de réaliser une tâche que vous exécutez depuis des années. Il est impossible qu’il le fasse parfaitement et ce n’est pas grave !

Félicitez votre enfant. Il sera content et fier et hyper motivé pour exécuter la tâche une prochaine fois.

6. Répétez

Évidemment votre enfant n’apprendra pas en effectuant la tâche une seule fois. Il est important de refaire cette tâche plusieurs fois. N’attendez pas trop longtemps avant de demander à votre enfant de refaire la même tâche car sinon il aura tout oublié. Demandez lui de vous réexpliquer comment il doit procéder. Ceci vous permet de voir s’il a oublié des étapes et vous pourrez les répéter.

C’est aussi à ce moment que vous pouvez lui signaler s’il doit faire quelque chose pour améliorer la réalisation selon vous.

Dans notre cas, les filles n’avaient pas bien rincé et essoré l’éponge après avoir nettoyé le plan de travail. Thierry avait bien félicité sans soulever ce point. Car à ce moment les filles auraient pris ça comme une critique et n’aurait plus eu envie de le faire la prochaine fois. Mais lorsqu’elles durent nettoyer le plan de travail après la réalisation d’une nouvelle pâtisserie, nous avons demandé comment elles allaient faire et nous avons précisé qu’il était important de bien rincer et essorer l’éponge à la fin. C’est passé comme une lettre à la poste.

7. Patience et lâcher prise

Les derniers points dans la délégation sont la patience et le lâcher prise. Vous devrez sûrement répéter et répéter et ce n’est pas grave. Comme évoqué précédemment, il s’agit d’un investissement. Mais vous allez gagner par la suite. Soyez patient, ça vaut la peine !

Et stop au perfectionnisme. Certes, ce n’est pas facile, on parle d’expérience. Mais là aussi, vous allez vous sentir moins fatigué et ça vaut la peine ! Quand on parle de lâcher prise vous devez aussi accepter que votre enfant prendra peut-être un autre chemin que le vôtre mais il obtiendra le résultat demandé. C’est tout à fait ok. Si vous voulez qu’il plie son linge lui même, acceptez qu’il le fasse à sa manière. Le but est qu’il plie le linge, pas qu’il le fasse exactement comme vous. Sauf s’il y a une raison valable, alors expliquez lui pourquoi. Mais demandez-vous d’abord si il ne peut vraiment pas le faire à sa manière. 🙂

Après avoir compris l’importance du partage des tâches ménagères en famille

Depuis que nous intégrons nos enfants dans le partage des tâches ménagères nous sentons moins de tensions à la maison. La responsabilité ne repose plus sur nous parents uniquement. Et les enfants deviennent plus autonomes et plus responsables chaque jour.

Nous avons aussi remarqué que les filles réfléchissent avant de faire certaines choses. Avant elles pouvaient déposer leurs vêtement portés dans le panier de linge sale car cela leur était plus facile que de les ranger dans l’armoire pour les porter un autre jour. Aujourd’hui, elles vont réfléchir à ce geste. Elles réalisent que la lessive c’est une tâche qui prend du temps : laver le linge, le faire sécher, le plier quand il est sec et le ranger dans l’armoire. Une belle prise de conscience !

Et le point le plus important pour nous est d’avoir plus de temps à partager en famille avec de chouettes activités. Quand l’entretien de la maison est partagé, ça va plus vite et c’est moins fatiguant.

Merci à Marie JAAEM pour son événement interblogueurs et ce sujet très intéressant. Nous apprécions ce blog et vous invitons à le découvrir avec notamment notre article préféré : 5 astuces pour qu’un enfant range sa chambre.

Commentaires

  1. Hérade Répondre

    Merci pour cet article! Déléguer à ses enfants, oui! Mais savoir comment faire c’est encore mieux 🙂 La partie explications et répétition me semble primordiale, et c’est ce qui nous assure la victoire.
    J’aime entendre le grand dire au petit “fais attention! j’ai passé du temps à ranger et nettoyer!” 🙂 des petites victoires d’autonomie au quotidien, qui nous permettent doucement de lever le pied et de profiter d’un petit moment bouquin/tisane, alors qu’avant ce n’étais même pas envisageable!
    Chouette article que je partage bien volontiers!
    Hérade

    • Katja & Thierry Répondre

      merci pour ton commentaire Hérade,
      Le grand qui dit au petit : “fais attention! j’ai passé du temps à ranger et nettoyer!” c’est juste magique. Impliquer le partage des tâches c’est aussi apprendre les responsabilités. Tout le monde y gagne.
      On n’en a pas parlé dans l’article mais il est clair que cela ne marche que si tout le monde s’y met. Dans le cas contraire, c’est difficile.

  2. Maëva Répondre

    Super article ! Chez moi on a toujours fait comme ça. Des qu’on était en âge de mettre la main à la patte on avait des taches lol

    • Katja & Thierry Répondre

      ça s’est un peu perdu je pense. c’est dommage, non ?

  3. Nicolas Répondre

    En lisant votre article j’ai inévitablement pensé à mon enfance ! Mes parents nous faisaient nous occuper de nos propres chambres (avec ma sœur), et aujourd’hui je me rends compte de l’aspect “responsabilisant” et du sentiment d’accomplissement que je ressentais; Pour moi c’est un élément essentiel de l’éducation ! Merci pour cet article

    • Katja & Thierry Répondre

      si cela résonne en toi, c’est que ce n’est pas une si mauvaise idée. C’est vrai que cela a un aspect éducatif également.

  4. Stéphanie Répondre

    Toujours aussi intéressant à lire vos différents articles.
    Bravo merci.

    • Katja & Thierry Répondre

      Merci pour le compliment Stéphanie. 🙂

  5. Marie - japprendsaetremaman.com Répondre

    Merci pour la participation à mon carnaval d’articles !

    J’aime bien comment tu décortiques les étapes pour initier les enfants aux taches ménagères, ça aidera de nombreux parents ( dont moi, je ne te la cache pas 😉 )

    • Katja & Thierry Répondre

      morceler les tâches en étapes ça rend beaucoup d’objectifs et de destinations plus accessibles, plus abordables. Nous n’avons rien inventé 😉

Laisser une réponse

Votre adresse mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :