Désencombrer sa maison: comment s’y prendre ?

Chaque problème a sa solution et son “pourquoi du comment” ! Avant de se lancer dans un processus de désencombrement, il faut évidemment y trouver de l’intérêt. Pourquoi ? En quoi ça me regarde ? La première phase pour guérir est souvent la reconnaissance de la pathologie. Une fois identifiée, elle peut être soignée grâce à des traitements adaptés.

Mettre de l’ordre dans sa maison aide à y voir plus clair dans sa vie !

Marie Kondo

mais aussi Katja & Thierry

 

Chaque problème a sa solution et son “pourquoi du comment” ! Avant de se lancer dans un processus de désencombrement, il faut évidemment y trouver de l’intérêt. Pourquoi ? En quoi ça me regarde ? La première phase pour guérir est souvent la reconnaissance de la pathologie. Une fois identifiée, elle peut être soignée grâce à des traitements adaptés. Vous êtes convaincu(e)s des bienfaits du désencombrement ? Vous vous sentez débordé(e)s ? Vous êtes en manque d’énergie et vous aimeriez pouvoir vous ressourcer chez vous mais vous n’y arrivez pas ? Vous êtes convaincu(e)s que désencombrer votre maison est nécessaire mais vous ne savez pas par où commencer ? Vous avez l’impression d’être face à une montage insurmontable. Il est temps de libérer votre maison du superflu accumulé et de vous libérer l’esprit. Comment s’y prendre ?

Découragé(e)s avant de même commencer ? Rassurez-vous, voici quelques indications pour vous y atteler.

Préparation, échauffement

Je visualise l’objectif

Dans un premier temps, nous vous proposons de visualiser votre logement comme il sera après le désencombrement. À quoi votre espace de vie doit-il ressembler quand vous l’aurez enfin débarrassé du superflu ?

Vous pouvez par exemple trouver l’inspiration sur Pinterest qui est une source énorme pour trouver des images de rêve. Vous pouvez aussi vous créer un vision board. Mais quésaco ? Un vision board, c’est une image, un poster, une page dans un carnet, un mur rempli d’images inspirantes représentant vos envies et vos objectifs. Ce tableau peut contenir des images dénichées sur internet et des inspirations motivantes. Vous devez le placer à un endroit visible afin de ne jamais perdre l’objectif de vue. Grâce à ce panneau, vous aurez une vision constante de la maison de vos rêves. Ce à quoi elle ressemblera après le désencombrement. Et, par conséquent, vous resterez motivé(e)s pendant le processus.

Avant d’aller plus loin vous pouvez lire cet article qui illustre très clairement nous propos :https://les-defis-des-filles-zen.com/vision-board-guide-5-etapes

Si vous trouvez la création d’un vision board trop compliquée, vous pouvez aussi simplement fermer les yeux et visualiser la maison de vos rêves. Revoyez chaque pièce de votre logement comme elle sera après le désencombrement. Et imprégnez-vous bien de ce que vous voyez car c’est votre objectif qu’il ne faudra plus perdre de vue.

 

Je connais ma motivation

Deuxièmement, connaître sa motivation. En fonction de l’état actuel de votre maison, le désencombrement pourra être fastidieux. Il faut donc se préparer à des moments dans lesquels vous ressentirez une chute d’énergie dans votre périple. Il est donc important de bien connaitre sa propre motivation.

Qu’est ce qui vous pousse à changer la situation actuelle ? Avez-vous eu un déclic ? Qu’est-ce que vous ne supportez plus ? Qu’est ce que vous espérez d’obtenir ?

Les principaux bienfaits du désencombrement que nous identifions sont:

  • le gain de temps
  • le gain d’argent
  • le gain d’énergie
  • le gain d’espace

Pour plus d’explications, consultez l’article Désencombrer sa maison : les bienfaits. Il est primordial d’identifier le ou les bienfait (s) les plus importants pour SOI et de les faire sien(ne)s de sorte que l’envie de baisser les bras ne vienne jamais vous titiller.

Je me lance

Voici la troisième marche. On y est ! Vous êtes décidé(e)s, vous savez où vous voulez arriver et il vous reste juste à commencer. D’abord, habillez vous confortablement, des chaussures qui tiennent bien au pieds (pas des pantoufles !), choisissez l’heure de le journée à la quelle vous êtes en général au top de votre énergie, mettez la musique, … Vous l’aurez compris, mettez toutes les chances de votre côté en rassemblant les meilleures conditions pour entamer cette mission de désencombrement.

Action, désencombrement … on tourne !

En fonction de l’état de votre maison et du niveau d’encombrement, désencombrer sa maison peut prendre très longtemps. Il faut donc morceler le travail en plusieurs parts. Cela permet de répartir l’ouvrage et de maintenir élevé le niveau de motivation. Vous pouvez procéder de deux manières :

  1. Désencombrer la maison pièce par pièce
  2. Désencombrer la maison par catégorie d’objets

Je désencombre ma maison pièce par pièce

Première option : s’attaquer aux pièces l’une après l’autre. En général, une pièce a une fonction précise dans la maison. En vous attaquant à une seule pièce à désencombrer, vous allez vous focaliser sur la fonction de cette pièce et vous aurez plus facile à décider si les objets qui s’y trouvent ont leur place ou s’ils ne sont simplement plus nécessaires.

Pour commencer, choisissez une pièce de vie ou une pièce avec beaucoup de passage. Quand vous aurez libéré le salon du superflu, toute la famille en ressentira le bienfait et sera motivée pour emboîter le pas. Et donc apporter le même résultat au reste de l’habitation. Vous allez quotidiennement tirer les bénéfices du salon vidé, rangé, libéré, délivré et vous vous sentirez mieux. Votre famille et vos amis constateront ce changement positif et pourront également profiter d’un endroit agréable et zen.

Dans la pièce choisie, commencez par un endroit modeste en taille. Il faut que la mission soit abordable. Il peut s’agir d’un tiroir, d’une tablette, d’une étagère, la table basse du salon… Vous allez très rapidement voir les résultats de votre labeur et être motivé à continuer. Essayez de garder une certaine structure afin de ne pas vous perdre. Procédez par ordre dans votre tri. De haut en bas et de gauche à droite dans la pièce et faites de même à l’intérieur d’une armoire, d’un rangement.

La stratégie du “pièce par pièce” est surtout adaptée pour les espaces de vie suivants :

  • le hall d’entrée
  • le salon
  • la salle à manger
  • la cuisine
  • la salle de bain
  • les chambres
  • le bureau
  • le grenier
  • la cave
  • la buanderie

Vous commencez par la pièce de vie que vous sentez le mieux. Il n’existe pas d’ordre recommandé pour désencombrer tour à tour les pièces reprises ci-dessus.

Je désencombre ma maison par catégorie d’objets

Autre option : désencombrer par catégorie d’objets. Certains objets ne se trouvent pas uniquement dans une seule pièce de la maison mais sont plutôt éparpillés. Prenez les vêtements : vous en avez dans votre garde-robe ou dressing, dans l’entrée, dans la buanderie, dans la chambre, dans la salle de bain,… En général, il y en a un peu partout dans la maison. Dans le cas présent, vous allez être plus efficace(s) en rassemblant tous les vêtements éparpillés aux quatre coins de votre habitation en un seul endroit et désencombrer toute la catégorie d’objet d’un coup.

En faisant cela,vous allez vous rendre compte de la quantité d’objets que vous possédez par catégorie. Vous allez facilement repérer les objets en double, ceux qui ne sont plus utilisés ou tout simplement usés et cassés. Vous aurez beaucoup plus facile à trier et vous séparer des éléments superflus en ne gardant uniquement que ce qui est encore utile, utilisable et utilisé.

Une fois ce tri effectué, vous aurez aussi plus facile à ranger. Vous aurez en outre conscience des endroits de la maison où vous avez trouvé les objets avant de les rassembler. Y avait-il une logique ou non ? Vous pourrez donc plus facilement trouver un endroit idéal pour le rangement des articles triés que vous avez décidé de garder.

La stratégie du désencombrement par “catégorie d’objets” est surtout adaptée pour :

Je trie

Peu importe la stratégie que vous choisissiez, le tri s’effectue toujours suivant le même modus operandi. Pour ce faire, préparez 5 caisses :

  • 1e caisse : à garder (objets utilisés régulièrement)
  • 2e caisse : à stocker (objets utilisés ponctuellement)
  • 3e caisse : à donner
  • 4e caisse : à vendre
  • 5e caisse : à jeter

Videz toujours entièrement l’endroit que vous triez. Ensuite vous allez prendre chaque objet en main et vous poser une série de question :

    • S’agit-il d’un doublon ?
    • Quand m’en suis-je servi  pour la dernière fois ?
    • En ai-je vraiment besoin ?
    • L’objet est-il est pratique, utile, beau,… ?
    • Ai-je suffisamment de place pour le garder ?
    • Est-ce que je vois l’objet dans ma maison de rêve ?
    • Vais-je racheter cette pièce si elle est cassée ?

En fonction des réponses aux questions ci-dessus, vous allez choisir la bonne caisse pour chaque chose.

A la fin de votre tri, les caisses seront remplies. Si votre détermination est grande, vous allez remplir au maximum les caisses “à donner”, “à vendre” et “à jeter” car ces caisses représentent le superflu et vont quitter votre maison.

Je range

Nous y voilà ! Vous avez terminé le tri de la zone définie ou des catégories d’objets choisies et vos caisses sont remplies. Profitez-en pour nettoyer la zone libérée. Ensuite, prenez maintenant les deux caisses “je garde” et “je stocke” et vous allez ranger les objets en fonction de leur fréquence d’utilisation.

Tout ce qui se trouve dans la caisse “je garde” sont des articles utilisés régulièrement. Vous devez leur trouver un endroit pratique et facile d’accès. Essayez de limiter les gestes à effectuer pour accéder ou ranger l’objet. Ouvrir une armoire, prendre l’objet, fermer l’armoire sont déjà 3 gestes et 3 gestes, c’est vraiment le maximum ! Si la vaisselle se range en 3 gestes maximum il y aura plus de chance que le lave-vaisselle soit vidé par tous les membres de la famille !

Réduisez aussi la distance à parcourir pour le rangement. Le lave-vaisselle est vidé plus facilement si il ne faut pas traverser toute la cuisine pour accéder aux armoires.

Tous ce que ce trouve dans la caisse “je stocke” sont des articles utilisés ponctuellement. Vous pouvez leur réserver une place moins facile d’accès, en hauteur ou plus loin. Vos flutes de champagne peuvent par exemple être rangées en hauteur, vous ne les utilisez pas tous les jours et ce n’est donc pas grave si vous devez utiliser un escabeau pour les prendre. Il est par contre insensé de devoir réaliser le même geste pour les verres de tous les jours.

Dernière ligne droite

Je vais jusqu’au bout

Il vous reste encore les autres 3 caisses. Ne commettez pas l’erreur de les mettre sur le côté pour vous en occuper à un autre moment. Il s’agit ici d’un pur acte de procrastination. Vous avez fait un gros effort pour trier les affaires, vous avez pris une décision pour chaque objet. Allez au bout des choses. Ne laissez pas traîner ces caisses. Cela revient à annihiler les efforts consentis pour aérer votre maison et l’évacuer de son superflu.

Le sort de la caisse “à donner” est facile à régler. Il faudra plus que probablement répartir la récolte en fonction des endroits où vous allez donner les objets. Vous pouvez vous renseigner sur internet pour trouver une association près de chez vous qui sera ravie de recevoir vos dons. Ou placer une annonce sur des sites comme https://donnons.org/ , ou dans un groupe Facebook de votre région. Placez une caisse devant de chez vous avec une affiche “à donner” et en général les objets partent rapidement.

Pour vider le contenu de la caisse “à vendre” il y a un peu plus de travail. En effet, il faut sortir chaque article et prendre une photo, placer une annonce sur un site de revente en seconde main ou dans un groupe Facebook. Ensuite il faut prendre rendez-vous avec l’acheteur pour effectuer la vente ou préparer un colis qu’il faut ensuite poster. Une autre possibilité est d’organiser une brocante ou un vide dressing.

Le plus facile pour terminer ! Le contenu de la caisse “à jeter” est très facile à gérer. Mettez dans vos poubelles ce que vous pouvez y mettre. Allez au parc à container pour les encombrants ou pour les articles qui doivent y aller. Mais surtout respectez bien le tri !

Je suis fier de moi et je profite

Contemplez votre résultat ! Regardez l’endroit que vous avez désencombré. Rappelez-vous comment il était avant votre travail et profitez de ce nouvel espace bien dégagé et rangé. Ressentez l’aura qui se dégage. Votre esprit sera libéré comme l’est votre pièce.

Soyez fier de vous ! Et recommencez l’opération autant de fois que vous le voulez jusqu’à ce que votre maison ressemble à la maison de vos rêves. Cette maison que vous avez visualisée et que vous avez épinglée sur votre visual board.

Alors, prêts pour désencombrer chez vous ?

 

Commentaires

  1. Shirley Maeder Répondre

    Merci pour cette article qui donne tous les éléments pour bien débuter un désencombrement.

    J’avais jamais pensé me mettre une image mentale de l’appartement souhaité. Maintenant, je l’ai en tête et je me dis que malgré mes 2,5 ans de désencombrement, j’ai pas encore atteint mon état de satisfaction (mais difficile quand on a 4 enfants et une famille qui adorent les gâter).

    Par contre, je peux déjà ressentir les bienfaits de ce mode de vie. Comme tu le dis si bien: gain de temps, d’argent, d’énergie et d’espace. Je rajouterais même que ca permet de moins être stressé.

    Je vais me lancer prochainement dans une nouvelle vague de trie (les fêtes nous on apporté trop de superflus, malheureusement !!!

    • Katja & Thierry Répondre

      Hello Shirley,
      Pas facile de désencombrer quand on vit dans une grande famille, c’est vrai.
      Il faut en plus que tous les membres soient investis dans cet objectif. Heureusement, tu es convaincue et motivée. Cela peut servir de moteur pour tout le clan.😉

  2. Anne-Christine Répondre

    Merci pour cet article très motivant ! Régulièrement j’essaie mais je ne suis pas très suivie par le reste de la famille ;(… mais je fais ma part !

    • Katja & Thierry Répondre

      Bonjour Anne-Christine,
      Ce n’est pas facile, c’est clair. Comme tu es convaincue et donc motivée, cela va venir. Ne relâche pas la pression. Les bienfaits vont commencer à se faire ressentir et les autres membres de la maison vont forcément emboîter le pas. Attention, chacun doit faire SON travail de désencombrement. Tu ne peux pas désencombrer les affaires des autres. Tu peux par contre conseiller, aider, stimuler… afin que chacun s’investisse et éprouve les vertus du désencombrement. C’est un cercle vertueux. Il faut persévérer.

Laisser une réponse

Votre adresse mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :