Désencombrement – 7 erreurs à ne pas commettre !

Quelles sont les 7 erreurs les plus courantes faites dans le désencombrement ? Désencombrer, ce n’est pas une tâche insurmontable mais il faut éviter certains pièges avant de vous y atteler.

Beaucoup d’entre nous ont gardé des objets de nos vies antérieures . Vous reconnaissez-vous dans un des point suivants ?

  • Vos études sont terminées depuis longtemps mais vous avez toujours tous vos classeurs remplis avec les cours ?
  • Vous avez emménagé en couple mais gardé des caisses avec les doublons pour vous en occuper plus tard ?
  • Votre enfant a grandi et vous avez gardé tous ses affaires de bébé en souvenir ou parce que vous n’avez pas trouvé le temps de faire le tri ?
  • Vous avez pris ou perdu du poids mais votre garde-robe contient toujours les vêtements dans toutes les tailles ?

Alors il est grand temps de désencombrer ! Et pour que ce soit efficace faites attention à ne pas commettre une des erreurs fréquentes.

Erreur numéro 1 : Vous ne connaissez pas votre objectif

Pourquoi est-il important de connaître son objectif ? Votre désencombrement va prendre du temps. Vous avez accumulé des affaires pendant des années et ce ne sera donc pas en quelques heures que vous allez vous séparez de tout ça. Nous le savons, la motivation peut s’étioler sans objectif clair.

erreurs désencombrement ne pas connaitre sa motivation

Au début vous allez être très motivé de passer à l’action. Mais au fil du temps, vous risquez vous essouffler. Vous allez voir, dans un premier temps, désencombrer son intérieur génère du désordre. Vous allez vider vos armoires, vos étagères pour faire du tri et, tant que vous n’avez pas liquidé les choses dont vous vous séparez, il y aura du désordre chez vous. Et c’est un travail de long haleine. Par conséquent, vous risquez de vous décourager à un certain moment. Nous ne voulons pas vous effrayer, juste vous préparer. Car oui, les bienfaits du désencombrement sont réels et traverser ces possibles écueils en vaut la peine.

En vous rappelant pourquoi vous faites ce grand tri, vous aurez l’énergie pour avancer. Un objectif, c’est personnel et il dépend de la situation de chacun. Cela peut être : gagner de l’espace, arrêter de ranger tout le temps, gagner du temps au nettoyage mais aussi simplement de trouver de la sérénité ou gagner du temps pour faire ce que vous aimez.

Évitez donc cette grande erreur du désencombrement de vous lancer sans connaître votre véritable objectif !

Erreur numéro 2 : Vous confondez rangement et désencombrement

Quand notre maison est en désordre nous avons envie de la ranger. Mais bizarrement le désordre revient aussi rapidement ! À peine rangés, les jouets des enfants reviennent envahir le salon. Vous rangez la cuisine pour pouvoir préparer un repas et hop, cinq minutes plus tard, elle est à nouveau en désordre. Ceci vous parle ? Notre article sur les 4 principales raisons du désordre pourrait vous intéresser !

Une des erreurs est donc de confondre rangement et désencombrement. Nous avons envie d’ordre dans notre maison et pensons que c’est un bon grand rangement qu’il faut effectuer. Mais en réalité nous ne faisons que déplacer nos affaires ! Pour avoir une maison en ordre en permanence, c’est un désencombrement qu’il faut effectuer et ceci signifie de se séparer des affaires en trop ! Il faut éliminer le superflu pour retrouver l’essentiel.

Il faut donc trier et se séparer des choses inutiles ou en double dans notre maison. C’est la seule manière de retrouver une maison qui respire et un esprit serein.

Erreur numéro 3 : Vous n’allez pas au bout de la démarche

Une autre erreur fréquente dans le désencombrement consiste à s’arrêter trop tôt. Que voulons nous dire par là ? Laissez nous vous expliquer. Vous avez décidé de vous lancer dans un grand désencombrement, vous avez pris le temps de trier vos affaires et vous avez réussi à vous séparer d’un certain nombre de choses. Vous avez mis ces affaires dans des sacs, dans des caisses ou simplement empilés dans un endroit de votre maison “en attendant …”. Mais en attendant quoi exactement ?

Une étape cruciale dans la réussite de votre désencombrement est de faire sortir les choses de votre maison. N’attendez pas ! Il est normal de vous sentir fatigué après une journée de tri et d’avoir juste l’envie de profiter de l’espace récupéré. Mais attention ! Si vous ne sortez pas les affaires triées elles risquent de retourner dans votre maison.

erreurs désencombrement ne pas sortir les affaires

Imaginez. Vous avez trié les jouets des enfants. Vous mettez de côté ce qui est abîmé, incomplet, plus adapté à l’âge des enfants ou en double etc. Mais vous laissez les caisses dans un coin de votre maison ou dans l’entrée pour les déposer quelque part plus tard. Ne vous étonnez pas si votre enfant retourne dans les caisses et redécouvre ce jouet oublié depuis longtemps. Ni vu ni connu le jouet rejoint les autres et ce sera le même sort pour les autres jouets.

Au lieu d’amasser les affaires triées à un endroit, mettez les dans le coffre de la voiture pour les déposer ailleurs. Les donner à une association ou les amener au parc de recyclage. Triez les affaires désencombrées en fonction du lieu où vous comptez les déposer. Un sac pour l’école ou la crèche. Une caisse pour les livres qui vont dans une boîte à livre, à la bibliothèque ou dans un magasin de seconde main. Les caisses pour la décharge etc. Idéalement, vous y allez directement. Si ce n’est pas possible, planifiez les “transferts” sur votre to do list ou dans votre agenda. Et faites le, tout simplement !

Erreur numéro 4 : Vous essayez de vendre à tout prix

Prenons pour exemple le tri de votre garde-robe. Vous avez désencombré vos vêtements et vous vous retrouvez avec un tas de vêtements en bon état dont vous avez accepté de vous séparer. Mais vous avez mal au cœur en réalisant que ces vêtements ont coûté de l’argent et que finalement vous ne les avez jamais porté ou si peu.

trier ses vêtements

“Pas grave !” me direz-vous. Je vais les vendre sur vinted par exemple et essayer de minimiser les pertes autant que possible. Mais c’est là que les romains s’empoignent… Il faut faire des photos de vos vêtements. Et pas n’importe comment. Il faut les repasser, les mettre sur un mannequin, sur cintre ou à plat et, en tout cas, soigner la présentation. Ensuite, sélectionner plusieurs photos représentatives et les télécharger sur l’application. N’oublions pas le descriptif et finalement de définir un prix juste. En général, on est assez déçu quand on compare un peu les prix car on réalise vite qu’on ne reçoit plus grand chose. L’article a vite perdu de sa valeur même s’il est (quasi) neuf.

Mais ce n’est pas tout. Il faut encore suivre ses ventes, répondre aux messages, organiser un rendez-vous pour une remise en main propre ou préparer un colis et le poster si c’est un envoi. Bref, il s’agit de beaucoup de travail pour un résultat finalement peu rémunérateur. Certes, il y a des articles pour lesquels ça vaut la peine, comme une poussette par exemple. Mais en fonction du nombre d’articles que vous avez triés, réfléchissez à deux fois afin d’évaluer si la vente est la meilleure solution.

On revient à notre objectif du désencombrement (erreur numéro 1). Si votre but est de gagner de l’argent alors la vente peut être le bon moyen. Si vous voulez gagner de l’énergie et du temps, alors optez plus tôt pour le don. Donner ses affaires est le moyen le plus rapide et le plus gratifiant pour faire de la place chez vous.

Vous pouvez également vous fixer un délai. Si la vente n’est pas conclue dans les 2 semaines, vous le donnez. ce faisant, vous évitez de tomber dans le piège numéro 3.

Erreur numéro 5 : Votre désencombrement se ne fait pas dans les bonnes circonstances

Cinquième erreur: choisissez votre moment. Pour bien désencombrer il faut du temps et de l’énergie. Souvent on fait l’erreur de sous estimer la tâche et ne pas bien se préparer avant de s’y mettre. Il ne faut pas entamer un désencombrement lorsque le contexte ne s’y prête pas.

Il est vraiment important de respecter les points suivants :

  • Prévoyez du temps et voyez large. C’est une épreuve exigeante. Il n’est donc pas nécessaire d’y ajouter une contrainte temporelle intenable.
  • Faites gardez vos enfants pour ne pas être interrompu dans votre élan.
  • Mettez votre téléphone sur silencieux ou en mode avion pour ne pas être distrait.
  • Lancez vous au bon moment de la journée. Vous êtes matinale ? Vous êtes au pic de votre forme l’après-midi ? Tenez compte des ce facteur lorsque vous programmez “l’intervention”.

Vous l’avez compris, le but est de mettre toutes vos chances de votre côté pour atteindre votre objectif.

Erreur numéro 6 : Vous désencombrez les affaires des autres

Quand vous entamez le désencombrement vous êtes certainement très motivé. Vous souhaitez que toute la maison y passe et le plus rapidement possible. Vous ne faites donc plus la différence entre vos affaires et celles des autres membres de la famille.

N’oubliez cependant pas que le désencombrement est synonyme de prise de décisions. Chaque objet sera l’objet d’un choix : je garde ou pas. Mais comment voulez-vous décider du sort d’un objet s’il ne vous appartient pas ?

Ce que vous obtiendrez si vous triez les affaires des autres ce sont uniquement des conflits. Vous prenez par exemple de vouloir vous débarrasser d’un objet qui ne représente rien pour vous mais qui a de la valeur pour votre partenaire. Il est indispensable que le propriétaire des objets décide de son sort !

Vous risquez de voir votre partenaire frustré par l’initiative. Si, au contraire, vous montrez l’exemple, vous triez vos affaires et profitez des bienfaits, les autres membres de la famille risquent d’en ressentir les bienfaits et vous emboîteront immanquablement le pas.

Seule exception, les enfants en bas âge. Vous pouvez bien évidemment trier leurs vêtements et leurs jouets quand ils sont encore petits. À partir de 6 ans, il est préférable de les intégrer au processus.

Erreur numéro 7 : Vous faites rentrer trop de nouvelles choses

Il est plus que important de maîtriser le flux de ce qui rentre dans votre maison. Vous avez beau à vider votre maison, à trier et à donner vos affaires, si vous faites constamment rentrer des nouvelles choses, elle ne va pas rester en ordre.

Vous devez absolument gérer ou plutôt changer vos habitudes d’achats. La plupart du temps, les achats compulsifs viennent combler un manque. Avant d’acheter quelque chose, demandez-vous si vous en avez vraiment besoin. Attendez avant de succomber. Laissez passer quelques jours et vous verrez si vous avez toujours envie de l’article en question.

surconsommation

Imposez vous cette règle d’or : 1 article qui rentre = 1 article qui sort. En respectant cette formule, vous ne risquez pas de ré-encombrer votre maison rapido-presto. Cette règle de conduite peut aussi vous éviter des achats compulsifs inutiles. Imaginez que vous voyez un joli jean et que vous soyez sur le point de succomber à la fièvre acheteuse. Si vous respectez la règle, vous réaliserez certainement que cet achat n’est pas indispensable. Il n’offre aucune plus-value à votre garde robe. Vous allez donc maîtriser la quantité des affaires qui rentrent chez vous. Si vous ne le faites pas, votre travail de désencombrement risque d’être vite rattrapé.

Conclusion

En conclusion, préparez votre désencombrement comme vous prépareriez une épreuve sportive. Si vous vous préparez sérieusement, vos chances de succès, de satisfaction sont réelles.

  • Fixez-vous un objectif. Il sera votre moteur pour joindre la ligne d’arrivée.
  • Ne confondez pas rangement et désencombrement. Vous pouvez achetez de nouvelles armoires et/ou construire des annexes indéfiniment mais vous n’aurez pas solutionné le problème d’engorgement. Il sera juste remis à plus tard.
  • Allez jusqu’au bout des choses. Si vous faites 95 % de la courses mais ne franchissez pas la ligne d’arrivée, vous ne recevrez pas de médaille ! Aussi simple que 1 et 1 font 2
  • N’essayez pas de vendre à tout prix pour “compenser” les pertes.
  • Mettez toutes les chances de votre côté pour y arriver
  • Dans un premier temps, triez VOS affaires , pas celles des autres. Quand vous serez “guéri(e)(s)”, vous pourrez éventuellement apporter assistance aux autres membres de la familles.
  • Un qui rentre = un qui sort ! Avec un minimum de discipline, vous éviterez les achats compulsifs. Vous économiserez donc de l’argent et éviterez de vous retrouver devant un constat d’échec quelques mois seulement après avoir éliminé le superflu de votre habitation.

Avec ces 7 mises en garde, vous disposez désormais d’un gilet de sauvetage, d’une assurance tous risques, d’un parachute. Allez-y sans craintes ! Il ne peut rien vous arriver de mal, bien au contraire.

Et vous, quelle(s) erreur(s) avez vous commise(s) ? Quelle fut la plus grande difficulté que vous ayez rencontrée ?

Commentaires

  1. Coralie Répondre

    Bonjour,
    merci pour ces astuces.
    Pour les enfants, je ne sais pas comment les engager. J’ai essayé de montrer et expliquer ce que je faisais à mon enfant de 7 ans, il a commencé à trié ce qu’il ne voulait plus, mais depuis il rapporte tout les objets qu’il trouve par terre à l’école, comme s’il compensait.
    Avez-vous une astuce ?

  2. Wendy Répondre

    Bonjour, je me reconnais dans absolument toutes les erreurs à ne pas faire et toutes les choses à ne pas garder… que j’ai gardées ! Avoir une méthode et un objectif pour trier ET pour se débarrasser des encombrants, c’est plus qu’un acte, c’est une hygiène de vie. Idem pour les choses qu’on veut vendre, c’est vrai que parfois, on a acheté des choses coûteuses (notamment pour bébé) qu’on a jamais utilisé et on voit quelques centaines d’euros disparaître en fumée pour rien. Mais cela nous rendra certainement plus heureux de les faire débarrasser le plancher plutôt qu’elles ne nous coûtent encore de la place, des efforts et du temps de vie gaspillé.

    • Katja & Thierry Répondre

      Tout le monde doit se reconnaître un peu dans ces erreurs 😉
      L’ennui avec l’encombrement physique c’est qu’il génère souvent de l’encombrement psychologique également. Et c’est sournois car on n’en a pas vraiment conscience.

  3. Vie Quatresixquatre Répondre

    Ne pas jeter les affaires des autres ! Eh oui !
    J’ai parfois commis l’erreur de vouloir donner des jouets de mon fils parce que j’estimais qu’il était trop vieux pour s’y intéresser, sans tenir compte de son attachement à ces objets. Ce n’est pas parce qu’il ne jouais plus avec qu’ils ne faisaient pas partie de sa vie.
    Et puis j’ai trouvé un truc.
    Je l’ai emmené faire une brocante, pour laquelle je lui ai demandé de trier les affaires dont il était prêt à se séparer contre monnaie sonnante et trébuchante… et je lui ai demandé son avis en triant les miennes.
    Cette brocante, alors qu’il avait à peine 8 ans, il l’a vécue comme une aventure. Se lever à 4 heures, installer tout notre bazar dans la nuit, jouer au marchand toute la journée… et avoir le droit de dépenser quelques sous pour rapporter d’autres jouets à la maison, en quantité raisonnable… C’était magique.
    Jamais il n’aurait cru qu’il gagnerait “Plus de 100 euros ! Tu te rends compte, maman, plus de 100 euros !” mais ce fut pourtant le cas.
    Un bon souvenir encore aujourd’hui. Il vient de fêter ses 23 ans, et sa chambre est une vraie pétaudière, mais je ne dis rien, c’est chez lui.
    Comme quoi on apprend beaucoup de ses enfants !

    • Katja & Thierry Répondre

      C’est un super témoignage Sylvie. Merci

  4. Nicolas Répondre

    Merci à vous deux pour cet article… D’entrée vous évoquez la pire des difficultés du monde si je dois désencombrer… Me séparer d’objets ayant une forte valeur symbolique. Et le problème c’est que j’ai une fâcheuse tendance à associer systématiquement mes souvenirs à des objets… Mais bon c’est vous qui avez raison: faut bien se fixer son objectif au départ et être au clair avec ce que cela va nécessiter 😃

    • Katja & Thierry Répondre

      le principe de la motivation, hein, Nicolas 😉 C’est l’objectif qui permet de fixer et de garder la motivation.

  5. Marie - japprendsaetremaman.com Répondre

    Merci pour cet article car c’est vrai que le désencombrement est une énorme tâche en soi. Vos conseils nous éviteront de perdre encore du temps et d’avoir l’esprit encombré pendant encore longtemps. Pour ma part, c’est un manque de temps pour le désencombrement, heureusement, notre habitat est relativement peu encombré par rapport à ce que j’ai pu voir chez des amis ou de la famille, mais il a encore besoin d’être désencombré.

    • Katja & Thierry Répondre

      Bonjour Marie,
      Cela prends du temps et c’est pour cette raison que nous avons dressé cette liste. Le temps est précieux. Autant ne pas le gaspiller 😉
      On n’est pas obligé de tout faire en une fois, hein. N’oublions pas la maxime de l’éléphant 😉

  6. Mylène Répondre

    Très bon article qui récapitule les erreurs à ne pas commettre.
    Pour ma part, au tout début (les premières heures) de ma démarche j’ai fait l’erreur de trier la garde-robe de mon mari. Je venais de finir de trier et ranger la mienne, je souhaitais donc aider (et faire avancer le désencombrement) pour mon mari.
    Aïe, aïe, aïe, ce n’était pas une bonne idée… Heureusement depuis j’ai évolué et j’ai comme vous le conseillez, d’abord procédé au tri de MES affaires. Tout c’est tout de suite mieux passé et effectivement l’exemple et la bonne humeur, restent la meilleure solution. Petit à petit mon mari lui aussi trie ses affaires. Je l’encourage et le motive mais s’il ne veut pas jeter, je respecte.
    Rien qu’en m’occupant de mes affaires j’ai beaucoup enlevé.
    Pas la peine d’agresser l’autre, la patience et la bienveillance reste notre meilleur allié !

    Bravo pour votre travail !

    • Katja & Thierry Répondre

      Et oui Mylène,
      Tout le monde doit regarder dans la même direction sinon, c’est de l’énergie gaspillée.

  7. Steph Répondre

    Je ne peux recommander vos astuces, ayant déménagé plusieurs fois, plus facile à désencombrer au fur et à mesure pour éviter toutes cumulations. 2 fois par an nous faisons tous ensemble un tri dans nos penderies ou armoires. Puis 1 fois dans l’année on jette un oeil sur les autres pièces pour y faire du tri.
    Merci Katja et Thierry pour votre travail !

    • Katja & Thierry Répondre

      Merci pour ce compliment Stéphane.

Laisser une réponse

Votre adresse mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :